Entre coutumes et traditions, les clefs d’un Noël chrétien réussi

Si pour certaines personnes Noël est une bonne occasion de se divertir en famille ou entre amis, pour d’autres cette fête est une tradition chrétienne sacrée, célébrée le 25 décembre de chaque année invoquant la naissance de Jésus de Nazareth.

Voyons ensemble les rites de cette festivité dont la date fut fixée arbitrairement au IVe siècle, car aucun récit ne précise exactement la date le la venue au monde du Christ.

Traditions de Noël

Le calendrier de l’Avent

Datant du 19e siècle, le calendrier de l’Avent fut commercialisé en 1920 par un père de famille. Durant les 24 jours qui précédaient la fête de Noël, les enfants découvraient jour après jour une nouvelle image pieuse dissimulée derrière une porte ou une fenêtre.

L’arrivée du nouveau calendrier en 1958 a permis aux bambins de mieux patienter en découvrant cette fois un chocolat.

Le mystère de l’avent est quant à lui représenté par une couronne composée de quatre bougies disposées sur un cercle de rameaux verts.

Le sapin de Noël

Le sapin fut choisi devant la difficulté de trouver un pommier garni de ses fruits au mois de décembre. Le pommier est le symbole de la croix du Chris, l’arbre du paradis et signe d’immortalité.

Actuellement, nous garnissons plus ce conifère de boules et de guirlandes pour notre propre émerveillement que par tradition.

La crèche

Crèche de NoëlLa crèche, également abordée dans ce précédent article, nous imprègne du mystère de la venue au monde de l’enfant Jésus. Ce sont les bergers qui furent en premier lieu avertis de la naissance du Messie. Ils furent suivis par les 3 rois mages qui, guidés par une étoile, étaient chargés par le roi Hérode de se rendre à Nazareth munis de présents. Tous y découvrirent Marie et Joseph agenouillés devant le bébé choisi par Dieu pour sauver l’humanité. Jésus vit le jour dans la pauvreté, dans une étable n’ayant pour seul chauffage que le souffle d’un âne et d’un bœuf.

La bûche de Noël

Nous nous en régalons servie au moment du dessert en gâteau ou en glace. Toutefois, elle fait partie de l’une des traditions de Noël qui voulait que l’on dépose une grosse bûche de bois dans le feu. Cette dernière devait se consumer tout au long de la veillée du 24 décembre.

La dinde de Noël

La dinde fait partie du plat traditionnel servi le soir du réveillon. En Allemagne, c’est l’oie qui est à l’honneur, car cette volaille farcie représente l’oiseau solaire, celui qui protège du soleil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>